Saint Bernard ... De Laude novae militiae

Publié le par Jacques de Molay

Il est parfois utile de se tourner vers la "vérité" historique pour tenter de comprendre, au travers de parallèles parfois troublants, la nature des combats actuels et comment y faire face.

Ecoutons les propos de Saint Bernard:

« Les îles écoutent, s’écrie-t-il, les peuples les plus lointains sont attentifs et bouillonnent de l’Orient et de l’Occident comme un torrent de Gloire qui se répand dans la cité de Dieu qu’elle inonde de joie. Mais ce qu’il y a de plus heureux, c’est que dans cette multitude qui afflue de toute part, il s’y joint d’ANCIENS SCELERATS et des IMPIES, des RAVISSEURS et des SACRILEGES, des HOMICIDES, des PARJURES et des ADULTERES. Assurément de leur conversion provient comme un double bien et aussi la joie est double puisqu’à la fois leur départ réjouit les régions qu’ils désolaient et leur arrivée comble d’aise celles à qui ils s’empressent de porter secours. Double avantage en effet: non seulement celles-ci sont protégées mais celles-là pourront respirer. » (De Laude novae militiae cap.V n° 10).

Notre cher Abbé de Clairvaux aurait-il connu, par don de clairvoyance, notre Guide? Notre GLNF a, au fil des dernières décennies, attiré en son sein de bien piètres "Frères", qui n'y ont vu que l'opportunité de dissimuler leurs diverses affections et surtout de l'utiliser, tel un cheval de Troie, pour exercer leurs plus sordides marchandages. Notre Obédience, qui rappelons-le n'a rien d'un Ordre, est bien malade de ces membres qui n'ont aucun droit au titre glorieux de Frères. La majorité de ses effectifs est constituée de Frères "sains" et respectueux de leurs engagements, qui ne pensent qu'à travailler à l'amélioration de la condition humaine. Il est fort dommage que ceux qui ont reçu leurs serments les aient exploités à leur seul profit mercantile. Il s'agit ici d'un véritable déni de justice!

Saint Bernard juge la participation à la Milice du Temple de ces "scélérats" comme un bienfait, car ils permettent ainsi de purifier le monde d'où ils viennent. Aurions-nous rendu service à la société en regroupant, au sein d'un abcès de fixation que serait la GLNF, ceux qui oeuvraient déjà de façon préjudiciable dans cette belle région de Paca?

Si tel est le cas, il nous reste comme mission de faire disparaître cet abcès et ainsi retrouver la quiétude et l'amour fraternel qui n'aurait jamais du déserter nos colonnes.

Une vierge noire, qui protégea Saint Bernard, lui donna aussi, avec l'aide conjointe de Robert de Molesme et d'Etienne Harding, l’initiation celtique et universelle, celle de la connaissance suprême, par l’humidification des lèvres de l’impétrant, au travers des trois gouttes de lait issues du sein maternel et divin. C’est le signe de l’adoption et de la connaissance suprême, le symbole de l’immortalité. Cette initiation universelle fut très certainement sous jacente de la notion de République Universelle que défendaient les Chevaliers du Temple.

En ces temps troublés, annoncés par René Guénon, comme signes de la fin du Kali-Yuga au sein du Mavantara, tentons de nous montrer dignes de nos Anciens et de persister dans notre volonté de servir comme collaborateurs du Principe Divin.

Nous nous devons de réagir, non pas pour nous-mêmes afin de préserver notre confort matériel et intellectuel, mais pour ceux qui vont un jour tenter de reprendre la Voie! 


La Tolérance, comme la Démocratie, porte sa perte en son sein! Gémissons, Gémissons, Gémissons mais Espérons! 

Publié dans Généralités

Commenter cet article