Les rois des pays amis réagissent contre la félonie de Philippe le Bel...

Publié le par Jacques de Molay

ordre-des-templiers-1[1] Suite à l'injustice qui frappe les Chevaliers du Christ, certains Rois des pays amis, que sont l'Helvétie, les Pays bas autrichiens, et le Luxembourg ont pris clairement position.

 

Ils envoie clairement un avertissement à Philippe le Bel pour qu'il abandonne le trône et laisse la sérénité reprendre ses droits en Terre Sainte.

 

Voir leur déclaration commune reproduite ci-dessous :

 

La Grande Loge Suisse Alpi na,

La Grande Loge de Luxembourg,

La Grande Loge Régulière de Belgique,

Au travers de leurs Grands Maîtres, réunis ce 13 décembre 2010 à Bruxelles, Déclarent :

Qu’elles ont nourri, tout au long de son histoire, des relations étroites avec la Grande Loge Nationale Française ;

Que c’est donc avec tristesse et une inquiétude grandissante qu’elles relèvent depuis plus d’un an les graves tensions qui agitent celle-ci ;

Qu’elles entendent s’abstenir de toute ingérence dans les affaires internes des Grandes Loges reconnues par elles ;

Que néanmoins, la proximité géographique et linguistique d’une part et le sens profond qu’elles accordent aux reconnaissances internationales d’autre part, les conduisent à constater :

Que « les dissensions et dérives » au sein de la Grande Loge Nationale Française -- termes cités par des Corps maçonniques réguliers français -- sont de nature à jeter le discrédit sur la Franc-maçonnerie régulière toute entière ;

Que la révélation toute récente dans la presse disponible également dans leurs pays, de documents émanant des autorités dirigeantes de la Grande Loge Nationale Française, engageant leur Obédience sur le plan politique, ferait apparaître une démarche contraire aux principes traditionnels de la Franc- maçonnerie Régulière ;

Que malgré le retentissement international de ces évènements, elles ne disposent d’aucune information ni communication officielles de la Grande Loge Nationale Française.

Dès lors,

Appellent celle-ci ainsi que ses autorités dirigeantes à clarifier au plus tôt leur position par rapport à ces constats.

Elles se réservent le droit de tirer chacune souverainement, les conclusions qu’elles estimeront utiles, conformément à leur Constitutions, Chartes ou Règlements généraux respectifs.

Elles nourrissent l’espoir que la Grande Loge Nationale Française saura trouver dans son passé courageux et l’immense grandeur de sa vocation, l’énergie et la volonté d’appliquer sans la moindre ambiguïté, dans une sérénité retrouvée, sa « Règle en douze points ».

 

Publié dans Obédienciel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article