Les évêques ont des responsabilités...

Publié le par Jacques de Molay

Nous Accusons …

Lettre ouverte aux membres du Souverain Grand Comité

A la lecture de la lettre de François Stifani aux membres du Souverain Grand Comité, le pseudo Guide continue de se comporter en porteur de la contre-initiation.

Ce courrier, digne d’un Maître de la Comédie del Arte, fait fi de tout esprit traditionnel et initiatique. Nous aimerions au nom des valeurs maçonniques que nous avons juré de faire respecter, vous apporter l’éclairage de ceux qui ne luttent que pour retrouver l’harmonie et la Paix au sein de notre Obédience.

Le « Guide » persiste à vouloir diriger un Ordre, alors qu’un Ordre existe depuis les temps les plus reculés et ce n’est absolument par la présidence de François Stifani à la tête de la GLNF qui transformera cette Obédience en Ordre. Il devrait, au poste qui est le sien, savoir faire la différence entre créature de Dieu et collaborateur de Dieu. Je crains que le Grand Architecte n’ai aucune velléité d’embauche actuellement au vu de ce qui se trame à la GLNF.

François Stifani au fil de ces deux pages, se montre sous son vrai visage, à savoir un manipulateur pervers qui ne tente de protéger que ses intérêts et éventuellement ceux de ses deux prédécesseurs, qu’il se tient prêt à sacrifier si besoin est.

L’avenir et encore moins le fonctionnement spirituel de l’Obédience ne lui importent peu, il poursuit son œuvre de destruction des valeurs traditionnelles, et ne vise que la gloire de sa petite personnalité, en se découvrant des intentions que, lors de sa prise de fonction,  personne n’avaient eu la sagesse de relever en son temps.

Il a fallu la pression et le courage des intervenants du 4 décembre et des Frères lors de l’Assemblée Générale, pour que François Stifani « découvre » la crise, qu’il avait bien entendu envisagée, et qu’il prenne, contraint et forcé, des mesures a minima sans pour autant consulter les porteurs de la contestation.

La grandeur de la GLNF ne se mesure pas au nombre de ses membres, mais plutôt au respect des valeurs traditionnelles qui forgent les fondements d’une société harmonieuse. Nous en sommes bien loin, et le Guide a surtout pensé à l’ampleur du budget qu’il avait le plaisir de gérer qu’au sort des Frères qui se privent parfois sévèrement pour alimenter le trésor de l’Obédience. Il découvre comme par miracle, que certains Frères sont nécessiteux, et il propose, dans sa grande mansuétude, des mesures en leur faveur, alors que voila encore quelques mois, il déclarait de façon fort péremptoire que la GLNF n’avait pas besoin de Frères qui ne pouvaient pas payer leurs cotisations.

Aujourd’hui mes Frères du Souverain Grand Comité, comme le dit François Stifani, vous avez rendez-vous avec l’Histoire, vous ne devez pas vous contenter d’être « une chambre d’enregistrement » selon les dires de François Stifani et que vous devez faire appel à votre courage à repousser toutes les propositions hypocrites de celui qui veut vous faire porter une part de la responsabilité de notre déchéance. Certain membres du SGC, lors de votre réunion du 10 septembre, ont suggéré que votre départ serait un premier pas vers un apaisement de la situation ; vous avez entendu mais visiblement pas écouté ! Membres du SGC, osez vous lever contre ce tyran irrespectueux envers la Tradition Primordiale et tourner vos regards vers la postérité qui vous jugera à vos actes. Vous êtes actuellement le dernier rempart contre le despotisme !

Laissez ce dirigeant illégitime « distinguer le fond des choses et leur écume », il n’en tirera que de la mousse ! Il vous paraitra sans nul doute, à vous qui êtes nourris au sein de la maçonnerie de Tradition, de constater que brutalement et de façon opportuniste François Stifani se souvient de certaines lignes de nos rituels. Il aurait du se souvenir, dès son installation, que seul le plus humble de tous peut revendiquer la direction d’un corps maçonnique.

François Stifani n’a pour seule ambition, que de vous pousser à accepter sa direction pour les deux années à venir, alors qu’il sait pertinemment bien que son mandat se termine le 5 décembre 2010. Sachez le lui rappeler et lui imposer de respecter les règles les plus élémentaires qui ont régi notre chère GLNF depuis son origine ainsi que les Lois de la République.

Vous qui êtes censés représenter la sagesse au sein de notre Obédience, montrez-nous que vous avez le courage et la droiture de ne pas vous laisser manipuler ni de vous abaisser à entériner des décisions qui relèvent de la forfaiture la plus vile. Provoquez de nouvelles réunions et pour la première fois marquez notre chère Obédience de votre sceau fait de sagesse et d’amour !

Publié dans Obédienciel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

myosotis de Septimanie 20/09/2010 12:12


Cher et BAF
Nous avons apprécié ton article, auquel notre F Stolkin a apporté quelques précisions.
http://le-myosotis.de.septimanie.over-blog.com/article-article-du-site-non-nobis-57382222.html
Fraternellement
Le Myosotis de Septimanie


frère convers 19/09/2010 16:55


Merci, merci, pour cet article qui dit tout, qui résume tout.
Il y a des vérités multiples,
mais il y a la Vérité une et indivisible, pas celle de la loi des hommes, mais de la conscience de chacun sous le regard de celui qui est plus grand que nous.