Lettre ouverte de Jacques de Molay

Publié le par Jacques de Molay

REFLEXIONS AUX « OUVRIERS » QUI ANIMENT FMR-MYOSOTIS

 

 ALERTE !!!

 

Je viens, comme chaque matin, de parcourir quelques blogs Myosotis, et à la lecture de certains commentaires j’en retire une impression fort mitigée pour ne pas dire désagréable.

 

Sur l’un, je trouve une tentative de promotion d’un « éventuel futur » candidat à la Grande Maîtrise, sur l’autre un déchirement autour de la notion de « purge ». Ni l’une ni l’autre des deux attitudes me semble avoir cours à ce stade de notre action.

 

Personnellement, j’ai depuis le premier jour adhéré à FMR et approuvé la création des Myosotis, tout en créant Non-Nobis afin que ce dernier blog apporte sereinement sa contribution à l’action initiée par Claude Seiler d’une part et par nos Frères du Val de Loire d’autre part. Je n’en retire aucune gloire, ni aucune ambition.

 

Sans vouloir trop me raconter, j’ai eu la « chance » de naître maçonniquement en PACA et d’avoir connu Jean-Charles comme GMP. Ce dernier et ses séides, que nous retrouvons aujourd’hui à l’échelon national, nous avaient réservé la primeur de ce qu’ils allaient développer comme turpitudes au niveau national. J’en ai souffert, ainsi que quelques Frères qui se dévouent aujourd’hui au sein de FMR dans la région PACA, et je m’étais promis que cela cesserait un jour !

 

Ce jour est peut-être arrivé, et j’en suis ému aux larmes. A la sortie de l’AG du 25 mars, j’ai lu dans les yeux embués de certains Frères qui œuvrent, sans relache, ici au sein de FMR-Myosotis, ce même bonheur d’avoir vécu un grand moment et ce fraternel élan qui nous a soudés autour de Claude. Une période de grâce qui semble rapidement céder le pas, à nouveau, aux plus mesquines ambitions ou aux plus vils attraits du sectarisme.

 

Les Frères qui nous suivent ou, pour le plus grand nombre, regardent avec intérêt ce qui va se passer, ont placé un immense espoir dans notre action. Sachons ne pas les décevoir !

 

Aujourd’hui, je ne sais pas si nous arriverons à nettoyer totalement les écuries d’Augias, mais au moins essayons. Et pour ce faire, sachons œuvrer avec dignité, humilité et amour. Nous ne sommes pas les « bons » qui devons combattre les « mauvais ». La GLNF est constituée de Frères divers et variés de par leur idées religieuse, politique et sociale, et c’est ce qui en fait sa richesse.

 

J’ai rejoins la Franc-Maçonnerie pour travailler sur moi-même, et Dieu sait qu’il y a encore pas mal de travail à faire, et transmettre aux hommes ce que j’ai eu la chance d’acquérir sur nos colonnes. J’ai, comme tout un chacun, un ego, mais j’essaye de le « contraindre à servir » et je reste très vigilant quand ce serpent relève la tête, que ce soit chez moi ou chez mes Frères.

 

Aujourd’hui nous avons une opportunité historique de faire ce qui est bien et juste pour tous ceux qui croient en l’homme. Ne gâchons pas cette chance, en relançant des combats de chefs ou un sectarisme peu compatible avec l’amour que nous prônons.

 

Les temps viendront où nous devrons réfléchir à mettre à la tête de notre GLNF un Grand Maître, qui aura la lourde tâche de reconstruire le Temple. Ne pensons pas en terme de candidat ou d’ami qui saura récompenser ses supports, pensons plutôt en terme de Devoir et d’efficacité. Nous allons devoir combattre, car rien n’est encore gagné, mais surtout établir les bases, si possible solides, d’une future GLNF, qui saura éviter tous les errements que nous constatons et combattons aujourd’hui.

 

Aussi, notre futur Grand Maître, devra être un homme de Devoir et non de Pouvoir !

 

Sachons le distinguer et l’entourer afin qu’il puisse, en toute sérénité et harmonie, sélectionner les pierres qui permettront la réhabilitation de notre cathédrale. Sa tâche sera lourde et parfois périlleuse, voire décevante, mais si nous mettons toute notre Foi maçonnique à son service, il en sortira un résultat qui sera celui de Tous !

 

Quand à une éventuelle « chasse aux sorcières », soyons fraternels, ce qui ne veut pas dire laxistes ni aveugles. Les derniers événements ont permis à certains de montrer leur vrais visages face à l’ambition qui les motive, ne les oublions pas, mais permettons leur de racheter leur conduite. Ne leur donnons pas de postes à responsabilités, mais ne les traitons pas en pestiférés, ils ont également une parcelle du Divin en eux. Ils ont agi en créatures de Dieu, ils auront du mal à devenir collaborateurs de Dieu, mais laissons leur cette chance s’ils savent la saisir.

 

Nous ne sommes aucunement des juges, nous sommes des Frères fort imparfaits et c’est dans l’épreuve que l’on mesure notre accomplissement. Il est toujours confortable de prôner des principes élevés au sein de nos Temples, mais nous avons bien peu souvent l’opportunité de les mettre en pratique. Actuellement, c’est une chance qui se présente à nous d’oser réaliser nos enseignements, d’oser pardonner à ceux qui nous ont offensés, de devenir des vrais Franc-Maçons !

 

Sachons être « le plus humble de tous » !

 

J’ai dit, à vous tous mes Frères que j’aime au cœur de la bataille !

 

Jacques de Molay – Ile du Vert Galant ex Ile aux Juifs - 19 Mars 1314

Publié dans Généralités

Commenter cet article

henri imbert 11/04/2010 00:37


Mes Frères,
Avant de pardonner, avant de condamner, avant de désigner un nouveau GM ... une question : sommes nous en positions de le faire ?
Enn effet, il y a eu "les cahiers de doléances", le 4 Décembre, puis la "nuit du 4 août", le 25 Mars ... Bravo !
Mais depuis, le "Guide" a refusé de démissionner ... quel surprise ... après un tel échec ...
Compter sur ce "départ dans l'honneur" relève de l'utopie, car à quoi servirait d'avoir "trimé" si longtemps, pour rendre son tablier sur une simple "bronca" ?
Et puis, considérant nos "bons sentiments", le "chef" a compris, réunis ses "fidèles" et, fort du trésor que nos cotisations ont servi à constituer, va s'offrir les avocats, les conseils et les
gardes du corps nécessaires à son maintien dans les "lieux".
Et nous ... eh bien nous réfléchissons, nous envisageons le "renouveau" ...
Désolé, mais, dans un premier temps, il faut "faire respecter" le choix de la majorité du 25 mars ! Comment ? En usant des moyens que les textes et la loi mettent à notre disposition pour,
justement, faire respecter les décisions d'une Assemblée Générale.
Si j'ai bien compris, de nombreux juristes compétents, figurent parmi nous; c'est bien le diable si ils ne savent pas les moyens à notre disposition !
Alors qu'attendons nous ?
Mais, peut être, ne nous dit-on pas tout et "la machine à défendre le droit" est-elle en marche ?
Je le souhaite, car sans cela, FS ne nous ratera pas ! Et lui ne se demandera pas s'il doit pardonner ... d'ailleurs, au vu de ses précédentes décisions, croyez vous sincèrement qu'il envisage "des
mesure de pardon" ?
En ce qui me concerne, je ne veux pas de pardon, je ne veux pas de vengeance, mais je veux mon Droit et mes Devoirs et ceci suppose que tous les "adorateurs du veau d'or" soient, au moins, écartés
d'un quelconque pouvoir. Ceci suppose que les Provinces et leur pléthore de Tabliers Bleus disparaissent. Il n'y a pas mort d'Homme si l'on doit "reprendre son tablier de Rite", que je sache ?
Et puis, si nous arrivons à éliminer les responsables en place, il faudra bien en arriver aux "Loges Souveraines", c'est à dire avec des statuts déposés, attestant de leur autonomie juridique
...
Comme vous le voyez ... l'affaire n'est pas encore dans le sac !


puissant 09/04/2010 22:18


Bien vu DE MOLAY.Il faut raison garder.Il ne s'agit pas de fouetter l'eau à présent ni de donner libre court à son imagination.Les excellents fréres capables de diriger l'obédience sont nombreux
mais nous ne les connaissonns pas tous.Il faudra des primaires et des lettre de candidatures au paravant
Des bulletins avec déclarations d'attention des candidats devront êtres diffusées à l'échelon national.Douce ment ! doucement nous sommes pressés.
Une élection à la FRANCAISE ? Non! Le physique à trop d'importance.Salut et fraternité


Ludovic HARDOUIN 08/04/2010 17:40


mon cher jacques de molay,
Tu dis "nous ne sommes pas les bons contre les mechants",
Tu dis qu'il ne faut pas faire de chasse aux sorcieres
Tu dis qu'il faut etre fraternel.
Moi je ne pense pas !
Nous sommes en pleine bagarre pour sortir stifani, quand il serra parti peut etre qu'on reflechira au pardon mais pour l'instant c'est coup pour coup, oeil pour oeil et plus l'equipe pro-stifani
sera violante en utilisant la force que vous lui avons donner plus nous serons determinés.
Comment etre fraternel avec ceux qui nous ont pourri l'année 2009/2010, on a pas pu maconner tranquile. Et il faut que je pardonne on se fout de qui.
S'ils ont abusé de leur pouvoir pourquoi n'abuserions nous pas lorsque nous l'aurrons?
Monsieur etes vous tolerant? Monsieur si l'un de nous s'averait etre un de vos ennemis serez vous pret a le considerez comme un frere?
C'est vrai que mes idées ne sont pas conforme a ce que nous pronons.
Alors c'est a moi de partir, parceque je ne peux etre frère avec des autocrates.
Ou a eux de partir, car un autocrate tire son pouvoir de lui meme ce qui est incompatible avec "mes freres me reconnaissent pour tel.".
En tout cas ils y en as en trop dans cette GLNF il faudra bien choisir
En attendant, continuons a mettre le maximum de pression sur la fine equipe en place a Paris enfin ca sens quand meme la fin de regne.

mon F Jacques
Mes BAF
a bientot
Ludovic HARDOUIN Orient de Tours
fatwa 1262


charivari 08/04/2010 15:46


ainsi la mythologie, devient l'histoire; " les écuries d'Augias" devenant l'antre des vilénies, pirateries, infamies de la "clique à Eurystée françois Stifani"ennemi juré d'Héraclès dit "le fils de
la lumière", lequel dans un moment de très grande lucidité pris conscience de la perversité d'un complot préparé par un triumvira nommé "Mégara" et de ses enfants aveuglés par les promesses de la
sus-nommée, leurs promettant Honneurs et Ors.
Héraclès "tua" ce complot (Mégara et ses enfants) lors d'une journée mémorable qui restera dans l'histoire jusqu'à la fin des temps.
Las l'Oracle de Delphes imposa alors à Héraclès de se mettre au service d' Heurystée qui voulu lui imposer "Sa Règle en XII points". Il fallu donc à Héraclès tout son courage et sa volonté, sa
determination pour "démonter ces XII travaux"
jugés impossibles à changer par des hommes, mais Héraclès est un fils de la lumière, et réussit à redonner ses vertus premières à la régle en XII Points, parès avoir réussi la dernière épreuve
consistant à "nettoyer" l'antre de tous les vices, les Ecuries d'Augias" avec l'aide des Myosotis de France "Alphée" et F:.M:.R:. "Pénée", dévalants tels des fleuves impétueux dans les couloirs, et
certains boxs (ou bureaux) nettoyants tout sur leur passage, laissant ainsi pénétrer la Vraie Lumière, cachée jusqu'à cet instant par la crasse de l'ambition, et laissant de nouveau un air pur et
sain circuler dans l'enceinte.
Héraclès sortit vainqueur, "destitua Eurystée et ses enfants sauf Phylée (à vous de deviner qui est notre Phylée) qui avait pris partie de défendre Héraclès contre Eurystée; et qui fut placé par
Héraclès (nous les Fils De La Lumière) sur le trone.

Ne jamais négliger l'importance des mythologies et de leurs implications dans le déroulement de la vie des hommes.


SCORPION 08/04/2010 10:14


MERCI JACQUES,
Ton nom est parfaitement choisi, tu dis VRAI, cependant, reconnais que c'est difficile, après les injures les quolibets et les malversations d'être charitables avec ces personnes là.
ET POURTANT,C'EST TOI QUI AS RAISON
(envers et contre tout) car nous nous devons à nos Frères et même s'ils ont pêché, je pense que nous nous devons - en maçons - d'avoir une certaine pitié, une certaine charité envers eux.
Merci pour ton article qui mérite réflexion.
LE SCORPION A DIT !